De la bière, des amis et une scie sauteuse.

Entre deux sessions de son BAC en philosophie, Raphaël travaille au skateshop du coin pour payer le loyer.

En apercevant tous les skates en bon état dans la poubelle du skateshop, il a l’idée de leur donner une deuxième vie en les transformant en petit cruiser, parfait pour se déplacer plus vite entre ses cours.

Rapidement, l'idée des boards recyclés devient populaire dans son entourage et la demande se fait sentir.

À ce moment-là, le projet se résume à un perron dans Hochelaga, de la bière, des amis, une scie sauteuse et beaucoup de soirées entre le Davidson et les Patriotes.

Toujours approvisionné par les boards jetés aux poubelles et un peu plus organisé, les cruisers C'est beau se retrouvent en vente dans six skateshop.

Raphaël remarque deux choses. D’un côté, l'engouement pour les produits authentiques et durables créés à la main. De l'autre, la difficulté déloyale à rivaliser avec des produits manufacturés à des milliers de kilomètres, vendus à prix ridicules sur les mêmes tablettes.

L'idée se clarifie: créer un brand accessible qui valoriserait uniquement le savoir-faire local, respectueux de la main-d’oeuvre et de l’environnement. C’est beau est née en 2012 et depuis, la mission n'a toujours pas changé.

Démocratiser le savoir-faire local

Merci aux amis: Alban Bachand, Maxime Dumontier, Bastien Rémillieux, Benjamin Tran, Pierre-Olivier Forest-Hivon, Samuel Pasquier, Jonathan Beaudoin, Kevin Millet, Guillaume Laprise, Dave Morgan, Miroslav Dufresne, Albert Lottasenh, Sébastien Côté, Gaël Comtois, Olivier Lamontagne etc, etc.
Mention spéciale: Le proprio du 4939 rue Saint-Catherine E.

Share article
Copied