C'est Noël... LIVRAISON GRATUITE - 10% SUR TOUT avec le code promo: NOWEL - Magasiner

Adieu les emballages, bienvenue au vrac!

Ces temps-ci, l’écologie résonne de plus en plus dans nos fils d’actualité Facebook et à travers nos écrans. La conscientisation s’installe, le terrain se prépare, la réalité nous frappe en pleine face : il faut faire quelque chose. L’environnement nous crie à l’aide.


Si toi aussi tu as de la difficulté à lui tendre la main, voici une première étape qui pourrait t’aider à lui lancer enfin une petite bouée de sauvetage. Le vrac. Oui, le vrac. On me confirme à l’oreille qu’il n’y a pas juste des clés en bonbons et des jujubes en forme de grenouilles qui se vendent à l’unité. Bien que cette initiative demande plus d’efforts, le résultat en vaut la peine. Voici comment y arriver et surtout, pourquoi s’y mettre.

Équipe tes armoires

C’est certain que partir en randonnée en gougounes et en jeans peut sembler difficile. C’est la même chose pour l’achat en vrac. Une fois équipé de façon adéquate, tu verras que la montagne est bien moins abrupte qu’elle en a l’air.

Munis tes tablettes de récipients récupérables, ton frigo de sacs réutilisables et tu seras prêt pour la montée. La joie là-dedans, c’est qu’une fois achetés, les contenants pourront t’être utiles encore, et encore, et encore, et bon tu comprends le principe.

Les musts :

  • Les bons vieux pots Mason. En plus, ils sont facilement dénichables en grande quantité à quelques sous l’unité.

  • Les pots scellés. Tu sais les beaux sceaux avec contours en caoutchouc que l’on trouve en quantité industrielle chez Ikea? Hé voilà, joindre l’utile à l’esthétisme.

  • Les sacs en tissu. Il s’agit tout bêtement de Ziploc en version haut de gamme…et oh combien plus jolis. Plusieurs entreprises québécoises sont spécialisées dans leur confection.

Économise… Dans tous les sens

Clarifions la question tout de suite : oui, certains aliments en vrac sont plus dispendieux que ceux préemballés. Par contre (doigt en l’air), certains produits tels que les noix, les fruits séchés, les épices ou même les mélanges de granolas représentent des peanuts contrairement à leur prix en épicerie.

L’économie ne s’arrête toutefois pas à l’argent. On parle ici d’une économie d’emballage et de quantité. Fini les biscuits séparés dans plusieurs petites pochettes de plastique, les biscottes en paquets de dix pour aucune raison ou les courgettes enrobées d’une pellicule. Votre vie se portera à merveille sans ces empaquetages futiles.

Qu’en est-il de la quantité? Lorsqu’on tombe dans le vrac, l’organisation est plus grande et on coupe alors dans le superflu. On s’approvisionne généralement de l’essentiel pour notre consommation, d’où la réduction du fameux gaspillage. Au revoir cassots de pêches pourries et carottes en sacs mollassonnes. Les quantités ne vous sont plus imposées. Cinq, huit, vingt? C’est votre choix.

Moins de marketing, plus de santé

Opter pour le vrac, c’est aussi délaisser l’industrie alimentaire et ses packagings attrayants. Quand tu pousses les portes de l’épicerie avec un petit creux au ventre, l’arc-en-ciel des Lucky Charms et la coulisse chocolatée des biscuits Chips Ahoy te semblent toujours plus tentants tout d’un coup.

L’avantage d’acheter sans emballage, c’est de ne pas se faire influencer par un monde publicitaire. Oublie l’endos des boîtes avec leurs labyrinthes. On retourne à l’essentiel : l’aliment et ses propriétés.

On parle aussi de se procurer des produits souvent non transformés et donc…un peu plus santé. Au lieu de grignoter tes barres tendres pleines de sucre, tu auras sous la main ton mélange de noix ou même tout le nécessaire pour te faire tes propres collations maison. Ça revient toujours au même : un peu plus d’efforts, mais oh combien de satisfaction pour l’écologie et pour toi!

Afin de te donner un coup de main dans ton ascension vers le vrac, voici quelques commerces spécialisés dans cette voie.

  • Loco (Montréal)
  • Vrac & Bocaux (Montréal)
  • Frenco (Montréal)
  • Méga Vrac (Montréal)
  • Vrac en Folie (Montréal)
  • Baluchon Vert (L’Assomption)
  • Espace organique (Longueuil)

Bien entendu, tous les produits ne peuvent être offerts en vrac, mais personne ne demande d’être radical, simplement d’y aller un sac de farine à la fois! L’environnement pourra peut-être respirer mieux bientôt si on s’y met.

Alors, sors tes sacs en tissu et ta 24 de pots Mason, ça commence maintenant.

SANTÉ!



Crédit
Texte - Noémie Laplante
Image :
Dans le sac,
La fabrik éco,
Loco,
Vrac & Bocaux : Laure Caillot / Lauraki, maman zéro déchet

Articles connexes

Minimalism

Minimalism

Des objets qui ont une âme, qui racontent une histoire.

Retour à la liste

L'item a été ajouté