Restez à la maison, on vous aime. 20% sur tout avec le codeSANTÉ

Démocratiser le savoir-faire québécois

Des vêtements faits dans une manufacture québécoise syndiquée à partir de matière biologique ou recyclée et des accessoires faits par des artisans d’ici.

Les savoir-faire locaux en réponse aux enjeux globaux.

Le futur est local.

Dans la dernière décennie, la mondialisation a su implanter en nous cette fausse croyance comme quoi des besoins aussi primaires que se vêtir et se nourrir sont un luxe lorsqu’on souhaite le faire localement, dans le respect de la main d'oeuvre et de l'environnement. Pourtant, force est de constater que la réalité en est autrement. Derrière les bas prix du capitalisme mondialisé se cachaient des conséquences environnementales et sociales beaucoup plus chères à payer que les malheureux dollars que nous avons pu épargner.

Aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, notre pouvoir d’achat a plus d’impact sur l’environnement que notre pouvoir de vote. C'est pourquoi, si réalistement on souhaite participer à la création d’une économie durable et faire en sorte que de réels changements sociétaux s’enclenchent, notre surconsommation doit cesser et nos produits du quotidien doivent, dans la mesure du possible, être faits par des gens qui vivent dans le même contexte socioéconomique que nous, dans un rayon de moins de 1000 km. Ça semble irréaliste et pourtant, ça ne l’est pas. Le Québec foisonne de savoir-faire dans tous les domaines, c’est à nous de le mettre de l’avant en y investissant, de sorte que la consommation locale devienne accessible à tout un chacun.

Merci de vous intéresser, de suivre l’évolution d’entreprises d’ici, de partager le savoir-faire québécois et par conséquent de faire partie du monde meilleur que sera demain.

Par le savoir-faire on cultive le savoir-être.

Santé!

Raphaël Ricard
Fondateur


Design
Entre le charme et la fonction, le design bien réfléchi simplifie le quotidien. S’en entourer n’a que de bons côtés.


Qualité
Des produits durables que l’on souhaite conserver et transmettre. Investir dans le travail bien fait c’est éviter de jeter et de racheter.


Respect
Fabriquer des biens au détriment des êtres vivants est aussi illogique que nuisible. La connaissance de l’origine des produits que l'on consomme est essentielle pour des raisons environnementales, sociales et économiques.

"Répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs."


Mme Gro Harlem Brundtland, ancienne Première ministre de la Norvège et signataire du rapport Brundtland de 1987 qui, sous l'égide des Nations unies, pose la définition du développement durable.


Née en 2012.

Entre deux sessions d'un BAC en philo, Raphaël travaille au skateshop de son coin. En apercevant un skate en bon état dans la poubelle il a l’idée de lui donner une deuxième vie. À ce moment-là, le projet se résume à un perron dans Hochelaga, de la bière, des amis et une scie sauteuse. La transformation de vieux boards en nouveaux cruisers.

Toujours approvisionné par les boards jetés aux poubelles, les cruisers se retrouvent en vente dans cinq skateshop. En plus du gaspillage, Raphaël remarque deux choses. D’un côté, l'engouement pour les produits authentiques et durables créés à la main. De l'autre, la difficulté déloyale de rivaliser avec les produits manufacturés à des milliers de kilomètres, vendus à prix ridicules sur les mêmes tablettes.

L'idée se clarifie; créer un brand accessible qui valoriserait uniquement le savoir-faire respectueux de la main-d’oeuvre et de l’environnement.

c’est beau est née.

Santé!

L'item a été ajouté