C'est NOËL // 15% sur tout avec le code promo: cestnoel

À propos

Démocratiser le savoir-faire québécois

c’est beau met de l’avant les savoir-faire locaux pour répondre plus concrètement aux enjeux globaux. Pour nous, faire une différence d’un point de vue social et environnemental, c’est d’avoir le courage de nos idées et de prêcher par l’exemple. C'est pourquoi nos vêtements sont faits de matière biologique et recyclée dans une manufacture québécoise syndiquée et nos objets sont le fruit du travail d’artisans d'ici.

Par le savoir-faire on cultive le savoir-être.

Santé!


Le design

Se faufilant entre le charme et la fonction, le design bien réfléchi simplifie le quotidien. S’entourer d'essentiels bien pensés n’a que de bons côtés.

Il faut relier le voir, le vivre et le bonheur.
_ Pierre Thibault, Et si la beauté rendait heureux


La qualité

Pour nous, l’essence d'un mode de vie bien pensé passe par le choix de produit durable que l’on souhaite conserver et transmettre. En plus d'encourager les artisans d’ici, investir dans le travail bien fait c’est éviter de jeter et de racheter.

Dans la culture ilnu, on conserve les traditions en observant les gens agir, en écoutant la nature nous parler, en répétant les gestes. En s'ouvrant à l'autre, quel que soit son nom.
_ Marie-Andrée Gill, Beside


Le respect

Fabriquer des biens au détriment des êtres vivants est aussi illogique que nuisible. En tant qu’entreprise, ignorer cette problématique planétaire c’est d'alimenter directement ce problème. La connaissance de l’origine des produits que l'on consomme est essentielle pour des raisons sociales, économiques et environnementales. C'est pour ces raisons que nous souhaitons participer à la démocratisation du savoir-faire local.

Ce qui appartient à tout le monde devrait être plus beau que tout le reste.
_ Jean-Paul L’Allier

"Répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs."


Mme Gro Harlem Brundtland, ancienne Première ministre de la Norvège et signataire du rapport Brundtland de 1987 qui, sous l'égide des Nations unies, pose la définition du développement durable.


Née en 2012.

Entre deux sessions d'un BAC en philo, Raphaël travaille au skateshop de son coin. En apercevant un skate en bon état dans la poubelle il a l’idée de lui donner une deuxième vie. À ce moment-là, le projet se résume à un perron dans Hochelaga, de la bière, des amis et une scie sauteuse. La transformation de vieux boards en nouveaux cruisers.

Toujours approvisionné par les boards jetés aux poubelles, les cruisers se retrouvent en vente dans cinq skateshop. En plus du gaspillage, Raphaël remarque deux choses. D’un côté, l'engouement pour les produits authentiques et durables créés à la main. De l'autre, la difficulté déloyale de rivaliser avec les produits manufacturés à des milliers de kilomètres, vendus à prix ridicules sur les mêmes tablettes.

L'idée se clarifie; créer un brand accessible qui valoriserait uniquement le savoir-faire respectueux de la main-d’oeuvre et de l’environnement.

c’est beau est née.

Santé!

L'item a été ajouté